Workling ou Working Day le nouvel album de Lizzy Ling

Lizzy Ling - Working Day - double-album
Workling ou Working Day le nouvel album de Lizzy Ling

Si Pink Martini chantait comme une cigale «Je ne veux pas travailler», Lizzy Ling est une petite fourmi qui, elle, chante les louanges du travail. Petite fourmi travailleuse car sur son nouvel opus, «Working Day» (son troisième album), elle a composé, écrit, arrangé, joué, enregistré et mixé les dix-sept titres constituant ce double album. Dix-sept métiers évoqués avec humour et aussi sensibilité sur des musiques pop et électro qui groovent. A l’heure où beaucoup cherchent du travail, cela donnera peut être des idées à certains…

Mais rassurez-vous, «Working Day» n’est pas produit par Pôle Emploi qui en aurait fait, comme tout ce qu’il entreprend, un album inutile. Non ! On a affaire ici à une succession de petits tableaux drôles et touchants, de la coiffeuse au reporter en passant par le garçon de restaurant, tirés d’un spectacle tout public que Lizzy a elle-même écrit et mis en scène. Patronne intraitable, Lizzy a embauché en CDD le parolier Jean Fauque sur «Let’s work» et «Le restaurant» (ici au black en tant que chanteur) ainsi que les musiciens Marc Wathieu, Marwen Kammarti et Florient Pellissier, venus pointer… avec guitares et claviers.

Lizzy Ling ne prétend pas révolutionner un genre musical, ici c’est l’amusement qui prime, qui fait la nique au travail, mais que vous écoutiez ces deux albums en CD I ou CD D «Mon meilleur ami est conducteur de métro» est un tube et «Le gardien de l’aquarium» une petite perle de sensualité. Espiègle, Lizzy Ling s’amuse avec les sons et les mots. En résumé : du workling.

par Stephen Morelli

Lizzy Ling - Working Day - double-album

Lizzy Ling

Share

Laisser un commentaire