Wladimir Anselme – Interview café « L’Esclandre » – Episode 1

Wladimir Anselme – Interview café « L’Esclandre » – Episode 1

« L’Esclandre », le nouvel album de Wladimir Anselme, est, comme son auteur, scandaleusement brillant.

Cette merveille de dix titres, qui dure au total moins d’une demi-heure, développe une thématique différente de celle de son précédent LP « Les Heures courtes » tout en conservant un style très épuré. Après avoir longtemps « joué aux cowboys », Wladimir change de panoplie et de héros, faisant référence désormais à une « mythologie plus européenne ». Un tueur russe se profile par exemple dans la chanson « Cavalier seul », tirée d’un des courts-métrages réalisés par Wladimir Anselme (car oui, Wladimir a plus d’une corde à son arc !). Les fantômes de Cendrars et Walser rôdent dans « Le Planétarium », titre « hommage à la littérature du début du vingtième siècle voire fin du dix-neuvième siècle », lui inspirant son texte noble et solennel.

A côté de ces chansons urbaines s’invitent des ballades bucoliques : « Je rôde », « Rossignol », « Une Fuite dans les arbres »… symbolisées sur la magnifique pochette d’album, signée Frank Loriou, par une illustration de Brecht Evens représentant un petit Faune traversant, « solitaire et joyeux, la forêt fleurie ».

Sur cet album, Wladimir Anselme retrouve ses anciens acolytes : Boris Boublil aux orgues entre autres, Csaba Palotaï à la guitare et au banjo, et Marion Grandjean à la batterie. Sont également conviés des musiciens tout aussi talentueux, à savoir Jeff Hallam à la basse, Sabine Balasse au violoncelle, Frédéric Norel au violon et Rémi Sciuto aux flûtes…
Superbement arrangées, les délicieuses mélodies apportent les repères que les textes s’amusent à défaire et atteignent le corps et le cœur.

A la fois sensuel et cérébral, « L’Esclandre » est un album redoutablement efficace et addictif. Assis devant un chocolat viennois, nous écoutons les « Soliloques de l’homme qui s’est tu » et allons « chercher l’esclandre » en attendant notre « ratio de chimères » projeté sur grand écran.

L’interview de Wladimir Anselme comprend deux épisodes, contenant chacun de courts extraits de « L’Esclandre » et un live acoustique.

Episode 1
Présentation de « L’Esclandre », l’équipe, les musiciens, la pochette, la naissance de l’album, les conditions d’enregistrement, les références et thématiques mais aussi les tout premiers débuts de « carrière » de Wladimir Anselme, les chanteurs qui l’ont marqué adolescent, sa passion pour le cinéma et la réalisation de films courts… Suivi d’un live acoustique d’un titre de « L’Esclandre ». Surprise !

 

Pour en savoir plus sur Wladimir Anselme

Share

Laisser un commentaire