Paris en colère

photo1_contr_ton_800-600
Photo © Eric Falce

J’adresse mon soutien et toutes mes condoléances aux victimes et à leurs familles, touchées par cette tragédie insupportable à Paris.

La nuit de cette barbarie, j’avais été conviée à un pot de départ dans un bar restaurant, se trouvant dans une rue voisine de celles du Carillon et du Petit Cambodge. Nous étions en train de nous attabler quand nous avons entendu dire qu’une fusillade venait d’éclater à proximité. Soudain, le patron du bar, en communication téléphonique avec le commissariat du quartier, a éteint la salle et nous a demandé précipitamment de nous réfugier au plus vite dans l’arrière-cour. Dehors soufflait un vent de panique : les passants remontaient la rue en courant. Nous avons ensuite attendu dans le noir, et lorsque nous avons pu rentrer chez nous, nous avons vu un hôpital de fortune installé sur le boulevard Beaumarchais, interdit à la circulation, rempli d’ambulances et de civières…

Je ne vous raconterai pas toutes les pensées qui m’ont traversé l’esprit ce soir-là, ni les épouvantables témoignages de certains miraculés du Bataclan me rappelant les horribles cauchemars qui me hantaient depuis plusieurs semaines…

Ne trouvant pas les mots, je préfère partager avec vous cette belle chanson de résistance sur Paris et la Liberté. Elle dit mieux que je ne saurais le faire ce que je ressens actuellement, pas de la haine, non, ces ennemis de la démocratie et de la vie ne le méritent pas, mais une colère saine et constructive.

Continuons à soutenir la musique et ceux qui la conçoivent, l’art et la création. C’est vital.

FLUCTUAT NEC MERGITUR

LoRaine de Paris

Share

Laisser un commentaire