Frenchic

Frenchic

Loraine de Paris ça sonne comme un parfum. Non! Rassurez-vous! Je ne vais pas vous parler encore une fois de cet excellent titre et clip « Un parfum » de mon groupe My Concubine, extrait du non moins excellent album « Une chaise pour Ted » réalisé par l’excellent Yann Arnaud (My Concubine Une chaise pour Ted » Happyhomme Records /MVS/Believe)

Jusque-là rien que de « l’excellent » et peu de modestie je l’avoue. Bref, au hasard d’un surf, on tombe sur un blog qui mérite tout autant que vous ce qualificatif d’excellent et on se dit que tout le monde il est beau…

« The dessous chics de la chanson française underground ». En un titre qui emprunte avec ironie juste deux mots à nos amis rosbeefs vous comprenez qu’ici les grenouilles sont reines. Des reines servies par une princesse dont la particule rattachée au nom de la capitale vous indique à demi-mot que sur ce blog on parle essentiellement de groupes ou chanteurs « in french » résidant dans la plus belle ville du monde ou qui s’y produisent. Parisianisme ? Que nenni ! Professionnalisme, car s’il y a partout en France des groupes ou chanteurs qui méritent le respect, LoRaine de Paris préfère bien parler de ceux qu’elle peut rencontrer ici à Paname. Cerise sur le gâteau (un Paris Brest, pas un pudding) vous vous apercevez au hasard du même surf qu’on parle de vous sur ce blog et que le nom de My Concubine, bien qu’ayant une consonance anglaise, a trouvé sa place parmi ceux qui résistent encore à l’envahisseur et dans les troupes duquel figurent certaines grenouilles félonnes qui préfèrent ânonner et suivre les moutons dans la langue d’Orwell (excellent au passage)  plutôt que d’exprimer de réels sentiments dans celle de Céline (excellent of course).

MY Concubine - Eric Falce et Lizzy Ling
© Photo : Aldo Piscina

Aujourd’hui la notion de révolte est à géométrie variable et ceux-là même qui se disent combattants contre un système impérialiste utilisent naïvement l’arme absolue de ce même système à savoir la langue anglaise dont le but est de cantonner les autres à de simples régionalismes.

Alors LoRaine de Paris est à la chanson ce que la princesse Leia est à la guerre des étoiles : un principe de résistance avec des héros éminemment sympathiques au caractère bien trempé.
Loraine a osé juxtaposer undergroud et chanson, deux clichés qu’elle revisite et dont elle nous donne sa version 21ème siècle. L’underground désignait auparavant des artistes qui voulaient tout changer dans un monde où tout restait à faire, aujourd’hui il désigne des artistes qui cherchent à poursuivre et traquer un genre dans un monde où tout a été fait. Et si la chanson française paraissait à certains simples d’esprit comme une appellation péjorative, les mêmes simples d’esprit devront reconnaître aujourd’hui  qu’elle regroupe des bricoleurs rebelles ,inventeurs, chercheurs malins et parfois géniaux prêts à exploser avec leur labo.
C’est tout cela que Madame de Paris nous invite à découvrir en nous faisant nous-même notre propre avis à travers d’excellents portraits, clips, live, interviews faits maison. Et si vous estimez qu’il n’y a pas sur cette page ou ce blog que de véritables étoiles, vous reconnaîtrez au moins que Loraine met à notre disposition un télescope du genre Hubble afin que l’univers de la chanson française underground n’ait plus aucun secret, étoiles ou poussières d’étoiles peu importe. Ici c’est l’esprit de découverte qui prime et « les dessous chics » de la chanson ne devraient pas attirer que de vieux vicelards. A souhaiter qu’il existe aussi, pour une véritable diversité du maquis, une Loraine de Rome, une de Madrid, d’Athènes, de Berlin et j’en passe… En tous cas la nôtre, Loraine de Paris est excellente et son blog m’aura à travers cette note d’humeur fait utiliser dix fois l’adjectif excellent. Évidemment les sceptiques termineront cette  lecture en se faisant un devoir de les compter…
par Eric Falce, auteur-compositeur-interprète de MY Concubine
Album "Une chaise pour Ted" de MY Concubine

MY Concubine

Share

1 commentaire sur “Frenchic

Laisser un commentaire