Crab m’a tuer

Philippe Crab concert au Connétable à Paris
Crab « m’a tuer »
Philippe Crab concert au Connétable à Paris
Photo © LoRaine de Paris

Dans le milieu de la chanson où tout va de travers, autant s’appeler Crab si on veut aller loin. Voilà un auteur compositeur qui hors des plages battues n’hésite pas à explorer des espaces peu visités.

Le bonhomme dit aimer Céline et il n’y a là rien d’étonnant quand on écoute ses titres dont les dissonances et les rythmes bancals, les constructions dépouillées et les textes surréalistes, ampoulés, parfois désuets mais bien assumés, nous replongent dans cette époque charnière 19ème/20ème où la poésie allait devoir composer avec l’arrivée d’un monde moderne pas très sympathique. Si Bardamu passait de la débâcle à l’insurrection contre ce dernier, Philippe Crab modestement semble suivre le même parcours sur la scène française actuelle. Pincer celle-ci ne lui fera pas de mal car elle a une fâcheuse tendance à dormir sur ses lauriers.

Le cri du Crab ressemble à un mélange subtil de flamenco, d’Olivier Messiaen, de Pierre Boulez et de Villa-Lobos dans ses études pour guitare, instrument qui tient une grande place entre ses pinces et dont il joue en virtuose.

Invité par Nesles dans le cadre des soirées Walden, Crab a fait découvrir au public son nouvel album « Ridyller rasitorier rasibus » sorti chez Le Saule. 18 titres dont certains ne dépassent pas 30 secondes, ce qui au départ m’avait rassuré, tant mon appréhension d’aller écouter ce genre de musique était grande. Mais avec sa simplicité et sa sympathie, Crab réussit sur scène à créer une ambiance qui finit par vous transporter là ou vous n’étiez jamais allé et c’est cela qui est bien.

Se promener avec un Crab pendant une heure en lui tenant la pince, je n’y avais jamais pensé… Nul ou génial, au choix, mais dans ce panier-là il n’y a qu’un Crab et il s’appelle Philippe.
Pour m’avoir convaincu, ce Crab est un killer…

par Stephen Morelli

Philippe Crab "ridyller rasitorier rasibus"

Philippe Crab

Share

Laisser un commentaire