ça tourne ! Quand « Jamais rester » de Jérémie Bossone croise l’Aubrac

Le 7 février 2012, Jérémie Bossone joue au China. Je m’y rends, impatiente de voir enfin sur scène cet artiste que j’ai découvert en vidéo sur Facebook.

Jérémie Bossone
Photo © Loraine Boulet (Tous droits réservés)

C’est le choc ! Un vrai coup de foudre ! Jérémie Bossone est ma révélation de ce début d’année. Une belle présence virile et androgyne, un humour railleur et enfantin, un timbre de voix original, riche et touchant, une énergie surprenante et des textes magnifiques où l’oxymore est roi. Jérémie c’est la vie en noir et blanc, tout en contrastes. Son duo avec Daniel Jea, son guitariste, est harmonieux et complémentaire.
Je suis assez mal placée, juste devant la scène sur le côté, mais je fais quand même quelques captations vidéos et photos après avoir demandé l’autorisation aux musiciens et à la manageuse qui me l’accordent.

J’écoute ensuite en boucles l’EP 4 titres acheté ce soir-là et retourne aux concerts de Jérémie chaque fois qu’il joue sur Paris.

En mai, je décide de profiter d’un petit séjour dans l’Aubrac pour faire des prises de vue du voyage et de mes déplacements (en train, car, voiture, calèche… !) afin de réaliser à mon retour un montage vidéos sur une captation live d’un de mes titres préférés du song writer : « Jamais rester ».
Merci à Jérémie et à son manager, Karine, de m’avoir donné l’autorisation de mettre en ligne ce petit clip non officiel, ainsi que toutes les autres captations live qui se trouvent sur ma chaîne Youtube.

Pour en savoir plus :
Share

7 commentaires sur “ça tourne ! Quand « Jamais rester » de Jérémie Bossone croise l’Aubrac

Laisser un commentaire